Accueil

Le troisième numéro de Milieu(x) sera lancé à Québec et Montréal au début du mois de septembre 2016. Au sommaire de ce numéro, un substantiel dossier intitulé « L’âge du pétrole » avec des textes de Yves-Marie Abraham, Jean Désy, Danie Royer, Pierre-Olivier Pineau, Larissa Stendie, Benjamin Fondane et plusieurs autres plumes d’ici et d’ailleurs. Préachetez le troisième numéro sans plus tarder:

btn_buynow_LG

Le second numéro de Milieu(x) est disponible aux points de ventes suivants:

Disponible en librairie (15$ + tx) et par commande internet (15$ + 5$ frais de port et manutention pour le Québec).

– Librairie le Port de tête, 262 avenue du Mont-Royal Est, Montréal.
– Librairie Olivieri, 5219 chemin de la Côte-des-Neiges, Montréal.
– Librairie Zone libre, 262 rue Sainte-Catherine, Montréal.
– Coop Zone, pavillon Maurice-Pollack, Université Laval, Québec.
– La Librairie du Quartier, 1120 rue Cartier, Québec
– Librairie Pantoute, 286 rue Saint-Joseph Est, Québec.
– Librairie Pantoute, 1100 rue Saint-Jean, Québec.
– Librairie La Page Noire, 255 rue Dorchester, Québec
– Librairie du Soleil, 53 boulevard St-Raymond, Gatineau / 33 rue George, Ottawa

Achat en ligne : btn_buynow_LG10993502_618972308203037_5884676220026592239_o[consultez le sommaire]

La revue Milieu(x) en quelques mots…

La langue courante fait abondamment usage du terme « milieu ». On parle de milieu de vie, de la santé, de la finance, de milieu familial, communautaire, social, professionnel, de milieu rural et urbain, naturel ou écologique, etc. Le terme recèle-t-il un sens relativement stable parmi une telle multiplicité d’usages ? C’est pour maintenir cette problématique ouverte que le périodique est baptisé, à la fois singulier et pluriel, Milieu(x). L’éclatement interne de la référence commune appelle la forme de la revue, tissée de contributions venant de champs et de styles divers : réflexion fondamentale, enquête de terrain, essai sur sa propre pratique, poésie, bande dessinée, œuvre picturale, etc. Si la souplesse et la créativité sont encouragées sur le plan du style, la clarté des contributions littéraires est aussi de mise, les textes s’adressant à un public diversifié, non-spécialiste. La revue sera partiellement disponible en ligne pour faciliter l’audience de ses voix, mais c’est dans sa version physique que le lecteur pourra le mieux palper la texture de ses idées.